L’imposteur, l’illégitime, l’usurpateur décrète qu’il a raison envers et contre tous.

Après 40 milliards de cadeaux aux entreprises, la France investit 10 milliards de plus pour la reprise de la croissance et tente de se payer la paix sociale en supprimant une partie de la CSG pour les petites retraites.

Avantages sur les heures supplémentaires au détriment des plus modestes et de l’emploi (  voir bilan Sarkosy).

Les communes pourront à nouveau lever leurs impôts librement.

La hausse du pouvoir d’achat est promise mais que pour les plus riches d’entre nous.

La politique pratiquée ne correspond pas aux attentes des français.