Selon le gouvernement actuel, le pouvoir passe nécessairement par la mise en scène des conflits et la théatralisation des sanctions.

Comment faire confiance à un gouvernement qui considèrent le pouvoir avec des thèses datant de la première guerre mondiale ?

En France, la politique contemporaine est la résultante de la mise en oeuvre par l’éducation de la compréhension de l’histoire.

Le problème actuel vient du fait que la démarche pédagogique intervient après la professionnalisation (privatisation) de l’armée.

Il leur est maintenant difficile d’obtenir auprès des citoyens un état d’obéissance volontaire qui leur permettraient de justifier complètement leur action.

Il apparaît qu’une corrélation existe entre le niveau d’adhé­sion des citoyens et la brutalité des procédés d’autorité.

Enfin, le plus inquiétant dans cette affaire est la volonté de nos dirigeants d’incarner des postures et des mots qui plaisent à leur assemblée, afin de répondre aux exigences morales de l’autorité telles que les élites républicaines les avaient peintes avant-guerre.

Cette attitude entraine un sentiment de fascination cherchant à marquer la vie culturelle, sociale et politique de la France, mais aussi de l’Europe.

A savoir que la démarche est exactement la même que la politique mis en oeuvre dans l’entre deux guerres et des conséquences désastreuses qui en suivirent.

Quelques liens intéressants :

  http://stanechy.over-blog.com/

  http://majlis-remomm.fr/category/carnets-de-la-recherche/page/132

  http://anonymoussssssssss.skyrock.com/3243512122-LE-MAL-DE-NOTRE-SOCIETE.html